Quand Marseille devient le Far West

En matière d’insécurité et de faits divers, nous pensions avoir tout vu. Mais ce samedi, un pas a encore été franchi à Marseille. Vers 14h, une vingtaine de jeunes délinquants ont pris d’assaut un TGV en le forçant à s’arrêter alors qu’il repartait de Marseille pour rejoindre la ville de Nice. Leur but ? Rançonner les 150 passagers présents dans les deux rames du TGV.

La scène filmée par des passagers est digne d’un western ! A l’époque, les malfaiteurs s’attaquaient aux diligences, aujourd’hui ce sont désormais nos trains. Armés de fumigènes et de cailloux, ces voyous ont tenté de forcer les portes du TGV devant des passagers médusés qui doivent leur salut à l’intervention des forces de police.

A travers ce fait divers sordide, c’est bien notre République qui est attaquée dans ses fondements. Manifestement, les voyous ont pris conscience que le gouvernement actuel encourageait le laxisme à grande échelle. Avec la nouvelle doctrine Taubira, la Justice ne compte sérieusement s’attaquer ni au crime organisé ni à la « petite délinquance ». Ce laxisme gouvernemental qui vise à excuser plutôt que de punir, donne carte blanche aux délinquants dans un sentiment général d’impunité.

Nous demandons que l’Etat de droit soit restauré pour qu’enfin les lois de la République  puissent s’appliquer partout, de Neuilly jusqu’à Marseille. Cela passera par l’augmentation des effectifs de police et la stricte application des peines de prisons. Il faut une impunité zéro pour tous les actes de délinquance. C’est par une politique de sécurité courageuse et ambitieuse que nous arriverons à rétablir l’ordre public.

Norman Charles
Membre du Bureau national de DLR
Délégué national à l’Ordre public

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.