4 avril 1817 : Décès d’André Masséna

André Masséna, né dans la famille d’un cabaretier, à Nice, alors possession du Piémont, s’engage à 17 ans dans l’armée française.

Ne pouvant dépasser le grade d’adjudant du fait qu’il n’appartient pas à la noblesse, il s’en retire à la veille de la Révolution. Quand celle-ci survient, il se porte volontaire sans hésiter et atteint dès 1793 le grade de général de division !

Sa contribution à la victoire de Rivoli, en 1797, lors de la première campagne d’Italie, lui vaut du commandant de l’expédition, Napoléon Bonaparte, le surnom d’«enfant chéri de la victoire». Il s’illustre un peu plus tard à la tête de l’armée d’Helvétie, en remportant la victoire de Zurich sur les troupes russes de Souvarov, et contribue à la victoire de Marengo.

Masséna fait partie de la première promotion de maréchaux en mai 1804. Il est fait par Napoléon 1er duc de Rivoli en 1807 puis prince d’Essling après sa victoire de 1809. Nommé à la tête des troupes d’occupation du Portugal, il est obligé d’évacuer le pays en 1811 et ne reçoit plus dès lors de commandement. À la fin de l’Empire, il se rallie sans barguigner au roi Louis XVIII.

http://www.herodote.net/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.