Nicolas Dupont-Aignan déplore l’autorisation de l’expérimentation des salles de shoot

salles-de-shootL’Assemblée nationale a adopté hier soir le principe de l’expérimentation de « salles de shoot » à Paris.

Cette décision dangereuse est une étape de plus vers la dépénalisation des drogues. L’Etat envoie un signal laxiste en subventionnant délibérément la consommation de drogues aux frais du contribuable, sans concertation des riverains qui vont subir directement les conséquences de l’ouverture de ces salles de shoot, et des associations qui luttent contre les méfaits de la toxicomanie.

De nombreux rapports soulignent qu’en réalité, ces salles entretiennent la dépendance aux drogues au lieu d’aider les gens à s’en débarrasser. Pire encore, une hausse de l’insécurité est observée pour les riverains ainsi que de nombreux troubles à l’ordre public autour de ces structures qui attirent dealers en tous genres.

 

Ce n’est pas par en banalisant l’usage de stupéfiants que nous résoudrons les problèmes de drogues dans notre pays. C’est au contraire en intensifiant la lutte contre les trafics, en pratiquant un harcèlement incessant des dealers mais également en démantelant les filières d’approvisionnement.

 

Nicolas Dupont-Aignan

Député de l’Essonne

Président de Debout la France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.