Nicolas Dupont-Aignan fait campagne à Nice

Nicolas Dupont-Aignan était, mardi dernier, à la rencontre des adhérents et des sympathisants Niçois de son parti Debout la République. Dans l’une des salles de conférences de l’hôtel Campanile Nice-Arenas, le candidat à la prochaine élection présidentielle a dévoilé quelques points de son programme et son constat sur la France d’aujourd’hui.


Nicolas Dupont-Aignan, ce mardi, à Nice. © C.Manalt / Nice-Premium

Nicolas Dupont-Aignan sera bien présent à l’échéance électorale d’avril prochain. D’un ton guilleret, le député de l’Essonne et président-fondateur de Debout la République annonce qu’il a réunit « presque tout les parrainages », soit environ 450 signatures de maires. Une nouvelle qu’applaudie chaleureusement la petite assemblée présente à la conférence. Pour Nicolas Dupont-Aignan, il s’agit là de « la volonté des français de balayés les grands candidats », car, « il faut sortir la France du pétrin ». Devant un public conquis, le candidat développe quelque unes des 52 mesures qu’il dévoilera dimanche prochain :

Emploi.

Il faut favoriser celui-ci en stoppant les délocalisations. Pour Nicolas Dupont-Aignan, il faut « se donner les moyens de produire et d’acheter français ». Sans plus d’explications. Entreprises. On le sait, Nicolas Dupont-Aignan est farouchement opposé à la logique de libéralisation des marchés financiers. Ainsi, il propose de reprendre en main le secteur public en nationalisant les entreprises comme EDF-GDF et les autoroutes. Les grandes sociétés privés, Total en tête, devront accepter une participation de l’Etat dans leur capital. Parallèlement, les PME se feront offrir une déduction d’impôt de l’ordre de 50%.

Union Européenne.

Sur la question Européenne, Nicolas Dupont-Aignan est très clair, il faut refonder l’Europe. L’Union Européenne est ainsi jugée « illégitime » depuis le non au référendum de 2005. Le candidat propose de « dénoncer les accords »signés jusqu’ici et « refonder l’U.E sur des bases saines ».

Education.

L’éducation nationale et la recherche se verront attribuer plus de moyens. D’une part, pour favoriser l’insertion professionnelle, de l’autre pour se donner de meilleures perspectives d’avenir face à la croissance de la démographie française.

Sécurité.

L’un des grands thèmes de cette campagne. Le candidat propose de réinstaurer les 10 000 postes supprimés dans la police et la gendarmerie lors des départs en retraite.

Vote.

Nicolas Dupont-Aignan souhaite rendre le vote obligatoire, à l’image de la Belgique. Selon lui, cela permettrait de ramener plus de 10 millions d’électeurs dans les urnes.

http://www.nice-premium.com

Un pas de plus vers l’Euramérique par Anthony Mitrano

Mardi 23 juin, a été annoncé le remaniement ministériel, donnant lieu au gouvernement « Fillon IV ».
Au delà des nominations médiatiques, tel Fréderic Mitterrand à la culture et la communication, un nouveau coup dur fut porté aux défenseurs d’une Europe des nations et indépendante vis-à-vis des Etats-Unis. Pierre Lellouche devient secrétaire d’Etat aux affaires européennes. Si certains avaient encore des doutes sur l’atlantisme du président Sarkozy, tout malentendu est ainsi dissipé.
En effet, Pierre Lellouche, par son parcours, ses propos et ses actions, a toujours été est un indéfectible pro américain et par voie de conséquence pro OTAN. En 2003, il approuve l’intervention américaine en Irak, et depuis 2001, dans le cadre de ses fonctions parlementaires, il milite pour que la France envoie des troupes supplémentaires en Afghanistan. Enfin, il se dit favorable à l’entrée de la Turquie dans l’Union européenne.
Ainsi, sous la tutelle d’un autre atlantiste, Bernard Kouchner, ministre des affaires étrangères, chacun comprendra comment Pierre Lellouche défendra les intérêts de la France à Bruxelles.
Alors une telle nomination doit nous pousser à redoubler d’efforts pour exprimer dans le débat public, la voix d’une certaine idée de la France, libre, indépendante, maîtresse de ses choix et de son destin.


Anthony MITRANO

Délégué Debout Les Jeunes pour les Alpes Maritimes,

Coordinateur Debout La République pour Nice

Ancien candidat aux élections européennes pour le Grand Sud-Est

Source: http://www.debout-la-republique.fr/Un-pas-de-plus-vers-l-Euramerique.html